THK 109km : l’hydrologie !

Catégories THK 2019, Une goutte de sport

Personne ne me contredira, et particulièrement en ces temps d’été caniculaire : l’eau est un élément essentiel à la vie ! Et, pour le sport, elle ne fait bien évidemment pas exception. Bien au contraire : elle peut être notre meilleure alliée.
En interne ou en externe, un petit topo sur cette bien nommée « or bleue ».


Avec ou sans sport, vaste sujet…
En effet, plusieurs professionnels prétendent que les minéraux présents dans l’eau sont peu assimilables par le corps. Il serait donc inutile de boire une eau minéralisée en bouteille. Au contraire, cela aurait tendance à fatiguer nos reins, qui auraient à travailler plus pour filtrer l’eau des minéraux qu’elle contient.

Je mets tout cela au conditionnel même si j’ai trouvé plusieurs articles allant dans ce sens :

Et pour aller encore plus loin, des articles (qui n’ont de semblables que le titre, eux) allant totalement à l’encontre de cette théorie :

Personnellement, dans le doute, je préfère de toute façon maximiser mes chances et miser principalement sur les minéraux présents dans les aliments (notamment dans les fruits et légumes, bien sûr), d’autant qu’il y a largement de quoi faire (d’ailleurs, l’article sur le sujet risque d’être looooooooong).

Et pour le sport, me direz-vous ?
Personnellement, comme je ne consomme que peu d’eau en bouteille pour des raisons écologiques (et surtout car on ne peut pas naïvement croire qu’aucune molécule du plastique ne migre dans l’eau, non ?) , je ne vous conseillerais pas de Saint Yorre ou d’eau en bouteille.
Mais toujours est-il qu’en faisant du sport, on ne perd pas que de l’eau, on perd aussi beaucoup de sodium, contenu dans la sueur. Et qu’il faut aussi palier à cette perte. Je conseillerais plutôt une eau classique assortie d’un peu de bicarbonate de soude, même si c’est un peu moins agréable à boire que la Saint-Yorre … 😉


Par contre, je me pose la question (encore non résolue à ce jour ;)) des pastilles de sel, avalées par les coureurs sur les trails longue durée pour palier à la perte en sodium : pas certaine que ce soit efficace, à part pour fatiguer les reins.
Et c’est d’ailleurs ce que confirment certains article que j’ai lus (mais dont j’ai la flemme de chercher les références :)). À suivre…
Pendant la course, je préfère utiliser des pastilles d’électrolytes (merci mon Philou), plus complètes et mieux assimilables (même si on est ici sur du ressenti personnel).

View this post on Instagram

⛲L'EAU💧 . Sans doute l'un des aspects les plus importants à prendre en compte pour maintenir une santé optimale. Évidemment, s'hydrater régulièrement et en quantité suffisante est indispensable au maintien des fonctions de l'organisme. Mais encore faut il user du bon carburant. Quels sont les points importants à surveiller ? . 🚰Eau du robinet ou eau de bouteille ? Il semblerait que l'évidence ne soit pas encore la norme… L'eau du robinet, hyper chlorée ne peut pas, à long terme, convenir au maintien d'une santé optimale. Elle contient en effet : des résidus de médicaments et d’hormones, des nitrates, des pesticides, du calcaire, du chlore… L'alternative consistant à utiliser un filtre peut être intéressante pour se débarrasser de certaines substances (encore faut il en choisir un bon). . 🧴Quelle eau de bouteille ? . ✔️Une eau minérale naturelle : qui permettra au consommateur de consommer toujours la même eau, ayant subit les mêmes normes de contrôle (contrairement aux eaux de sources). . ✔️Avec le moins de résidus à sec : les minéraux de l'eau ne sont pas biodisponibles (assimilable au niveau de l'intestin). De plus, l'eau doit servir de transporteur, et pour cela, elle doit être dénuée de minéraux. Exemple : Mont Rouscous, mont calme. . ✔️La dynamisation de l'eau fera l'objet d'une publication à part entière 😃😃 . #williamkdm #santé #naturopathie #fitness

A post shared by William Kdm (@william_kdm) on


La douche froide est plutôt à utiliser sur le long cours et pas seulement quand on est sportif/ve !
Je sais que ça ne fait pas rêver mais vous allez vite changer d’avis !

La douche froide va permettre de :

> booster tes défenses immunitaires,
> stimuler et renforcer votre vitalité, d’une manière générale (autant vous dire que pour le sport … c’est utile :)),
> avoir un effet anti-inflammatoire pour les peau, les muscles… qu’on sollicite pas mal, cela va sans dire !
> améliorer la circulation et l’oxygénation… et donc la récupération ! Ce qui devrait finir de vous convaincre !

Même conseil que pour les bains (cf. ci-dessous) : démarrez doucement et petit à petit (par un jet d’eau froide de plus en plus long à la fin de chaque douche, par exemple) et de préférence en été.

Alternative pour les plus frileux (et tout aussi efficace pour la vitalité) ou ceux qui n’ont pas assez de vitalité pour supporter la douche froide (au moins dans un premier temps) : les douches écossaises ! Alternance d’eau froide et d’eau chaude. Même durée pour les deux mais à volonté (dans la limite du raisonnable, bien sûr !).

Pour le reste, je vous laisse avec quelques conseils sur le sujet de gens/comptes qui m’inspirent…

View this post on Instagram

✨SE RENFORCER PAR LE FROID✨ ⠀ Les douches ou bains froids font des merveilles si tu es fatigué et épuisé, car l'exposition à des éléments stressants contrôlés est l'une des meilleures façons de te renforcer! ⠀ ✨Bienfaits du froid: ⠀ ❄ Booste l'immunité : augmente les taux de globules blancs ''tueurs'' de virus, cancers, tumeurs. ⠀ ❄ Augmente la présence d'antioxydants dans tes cellules : ils nettoient l'intérieur de la cellule pour qu'elle soit plus saine. ⠀ ❄ Booste ta capacité d'adaptation aux stress du quotidien : l'exposition au froid est un stress, qui s'il est régulier et contrôlé, va permettre petit à petit de développer tes mécanismes de défense. Tu vas résister, mieux, à tout. Tu vas pouvoir mieux t'adapter aux situations désagréables. ⠀ ❄ Améliore la circulation sanguine: vasoconstriction ⠀ ✨Comment ça marche ? ⠀ Lors d'une douche froide il y a: • choc thermique • le corps produit donc de la chaleur pour protéger les organes. La chaleur nous envahit et on se sent à l'aise à cette température qu'il faut maintenir. C'est pendant ce temps là que tes fonctions vitales vont se renforcer. • Quand le corps arrête de produire de la chaleur, arrête-toi. C'est que tu as atteint ta limite d'adaptation (qui va augmenter au fur et à mesure). ⠀ ✨Important : ⠀ • Ne te crispe pas sous l'effet du froid, le souffle est la clé. Inspire profondément et expire très lentement. Cela permet de contrer le stress sous l'action du système nerveux parasympathique. • Adapte la dose de froid en fonction de ta capacité adaptative. Nous ne ressentons pas tous le même froid. Si tu ressens l'eau tiède comme étant froide c'est très bien. C'est le ressenti qui compte. ⠀ ✨ En bref: ⠀ L'exposition fréquente et contrôlée au froid va permettre une anti fragilité du corps et du mental. Tu ne vas plus casser sous la contrainte. Pour te renforcer il faut pousser ton corps aux limites de ce qu'il peut accepter et petit à petit tu vas voir une amélioration incroyable. Tu ne te renforces pas dans l'attente, tu te renforces dans l'action. ⠀ ✨ Et toi pratiques-tu la douche froide?✨ #hormese #nature #bienetre #confiance #sante #health #fatigue #stress #blog #conseil #soin #froid #coach

A post shared by Anaïs / Naturopathe / (@un_monde_naturo) on

View this post on Instagram

🚿La douche froide c'est un peu comme se retirer une épine du pied, ça fait mal sur le coup mais une fois que c'est fait c'est un soulagement et on se sent beaucoup mieux . 🙌🏼Avec le retour progressif de la chaleur c’est l’occasion de tester en douceur . 👉🏼Le principe c'est de prendre une douche en réglant le thermostat sur FROID tout simplement. C'est pas du tout un moment agréable alors pourquoi s'infliger ça ? . 💪🏼Les vaisseaux sanguins vont se contracter, le corps se met à frissonner, le corps se met en état d'alerte comme pour réagir face à un danger, du coup l'organisme va mettre en place toute une série de réactions physiologiques. Ce sont ces réactions qui nous intéressent et dont les bénéfices sont présentés sur l'infographie. Comme par exemple l'amélioration de la circulation sanguine causé par la vasoconstriction, l'augmentation de la dépense énergétique pour permettre au corps de se réchauffer ou encore la production d'hormones et bien d'autres encore . 🙌🏼Personnellement j'ai pu constater beaucoup de ces bénéfices (surtout au niveau motivation) ça me permet de démarrer la journée avec plus d'énergie et je suis plus concentré et motivé. Au final on apprécie de plus en plus le froid . ➡️ Certains d’entre vous ont déjà testé ? . #douchefroide #froid #douche #cryotherapie #doucheglacée #wimhofmethod #wimhof

A post shared by Supertrainers ⚡️ (@supertrainers) on


Je sais, je sais … voir le mot « froid » à côté de « bain », ça fait un peu « ascenseur émotionnel ». Mais je peux vous garantir qu’en terme de récupération (peut-être à une exception près, cf. plus bas), on fait difficilement mieux !
Et je ne parle que de récupération sportive mais les bains froids ont de multiples vertus, d’une manière générale.

Mais alors ? Comment ça marche ?
Face à l’eau froide, la principale réaction du corps est la vaconstriction des vaisseaux sanguins qui entraine un fort drainage du corps et donc des toxines, dont le bien connu « acide lactique », déchet généré par l’effort musculaire et principalement responsable des courbatures et douleurs musculaires.
Le froid permet aussi de calmer les douleurs, notamment les douleurs inflammatoires. Et ça, quand on est coureur/coureuse, on prend, non ? 🙂

Mes conseils pour vous y mettre :
> Commencer petit, pour ne pas vous dégouter tout de suite ! Soit par un bain de pied, soit par un bain de la moitié du corps (juste les jambes, un peu moins sensibles au froid).
> Commencer, si possible en été et pas en plein hiver pour les mêmes raisons.
> Veillez à avoir une bonne vitalité avant de vous y mettre : le bain froid demande quand-même pas mal d’énergie au corps donc si vous vous sentez trop faible ou fatigué, reportez votre bain glacé (oui, je sais, vous êtes deçus ;)).

Et concrètement, on fait comment ?
Bon. Je vous l’accorde, il faut avoir une baignoire ! Sinon vous pouvez vous rabattre sur les douches froides (cf. plus haut).
Selon votre témérité, vous pouvez juste remplir votre baignoire avec l’eau la plus froid qui soit (aller, on pousse le mitigeur le plus à droite possible, je vous vois ;)). Si vous en voulez encore, vous pouvez aussi y rajouter une bonne rasée de glaçons !

Bien sûr, les plus sportifs d’entre vous connaitront la cryothérapie (pour rappel : cela consiste à rentrer entièrement dans une pièce ou une capsule à environ -110° pendant quelques minutes) : plus froid, plus rapide et donc plus (rapidement) efficace… mais aussi beaucoup plus cher !
Donc difficile à mettre en place de manière régulière (mais bon, ça dépend de votre budget).

View this post on Instagram

❄️Les BAINS FROIDS 🛁💦 . Très utilisés chez les sportifs, les bains froids représentent une méthode simple et peu onéreuse de booster son niveau de santé et d'améliorer son quotidien ! . 🔹Stimuler le système immunitaire : le froid constitue un stress pour l'organisme. S'il est manié avec précaution et progressivement, il permet à l'individu d'adapter une réponse immunitaire et ainsi d'améliorer les fonctions de celui-ci ! (Cf la loi de l'hormèse) . 🔹Calmer les douleurs : le froid endort les nerfs sensitifs qui transmettent l'influx nerveux au cerveau. De plus, il stimule la production d'endorphines. . 🔹Calmer l'inflammation : tout le monde connait ce réflexe qui consiste à mettre du froid instantanément après un choc ou une blessure. Cela s'explique par la vasoconstriction des vaisseaux sanguins (ils se ferment), qui ralentit le processus inflammatoire. Le froid agit sur les 4 composantes d’une inflammation que sont la rougeur, la chaleur, le gonflement et la douleur. En outre, il atténue la formation d’hématomes et œdèmes. . 🔹Combattre la déprime : les basses températures diminuent tension, fatigue et humeur négative. Cela est en partie dû à la production de dopamine et de noradrénaline produite sous l'action du froid (réaction face au stress). . 🔹Améliorer le sommeil : En prenant une douche froide, on aide le corps à faire baisser sa température, à fonctionner au ralenti et… on favorise un bon endormissement. . 🔹Améliorer la récupération : l'effet vasoconstricteur du froid permet de drainer les toxines via le système sanguin et lymphatique, et ainsi, accélérer les processus d'elimination des déchets. Cela peut être intéressant de combiner cette méthode avec le chaud (douche suédoise). . Et bien d'autres indications … . #williamkdm #naturopathie #sante #fitness

A post shared by William Kdm (@william_kdm) on


J’utilise régulièrement les bains de pieds (froids de préférence mais aussi tièdes) après une course ou un gros entrainement, pour soulager mes petits pieds fatigués qui m’ont fait bien avancer !

Depuis peu, j’y ajoute du sel d’Espom ou du bicarbonate de soude, sur les conseils d’autres traileuses.

Tout cela permet non seulement de me relaxer mais aussi de détoxifier, d’assainir, d’assouplir… tout en facilitant la circulation et donc la récupération.
Une vraie petite solution miracle… ou presque ! En tout cas, facile et peu chère à mettre en place !


Je vais quand même vous en parler pour vous faire plaisir 🙂

Bon. Pas uniquement, j’avoue, parce que les bains chauds ou hypercaloriques (+ de 37°) ont des vertus qui peuvent aussi servir la pratique sportive.
En effet, ils ont non seulement un puissant pouvoir détoxifiant (en stimulant la circulation par effet de vasodilatation) mais ils sont aussi très relaxants (car la chaleur corporelle chasse le sang de la tête). Ils permettent également d’augmenter temporairement le rythme cardiaque et baisse donc la pression artérielle.
Pour un effet optimal du bain chaud, il faut se couvrir un maximum en sortant, afin de favoriser la transpiration (on ne transpire pas dans l’eau mais beaucoup en sortant) et donc l’élimination.

Quant aux bains tièdes (à 37°, c’est-à-dire à la température du corps), ils permettent aussi une profonde relaxation tout en régénérant les tissus et en normalisant les fonctions corporelles.

Pour finir, il y a aussi le sauna (avec son processus naturopathique dont je vous parlerais prochainement) et là c’est à peu près la même histoire : circulation, transpiration, élimination… vous voyez le tableau ? 😉


Niveau boissons énergisantes ou de récupération maison ou naturelles, il y a de quoi tester et trouver votre bonheur !

De mon côté, je vous parlerai de 3 boissons en particulier :

  • La boisson d’attente, de Nicolas Aubineau, que mon amoureux a découverte l’année dernière. À prendre, comme son nom l’indique, en attendant le départ d’une course de 2h à 10 minutes avant le départ.
  • La boisson énergisante Spirtonic d’Akal Food à la spiruline (et autres superaliments), que j’utilise pendant mes courses et entrainements depuis la découverte de ce produit en mars dernier (et décrite dans l’article ci-dessous parmi pas mal d’autres inspirations pas encore testées). J’en mets dans une de mes gourdes et je me transforme aussitôt en fusée… ou presque 🙂
  • La boisson de récupération. Toujours de Nicolas Aubineau. Toujours découverte par mon chéri. Et qui fait le job, comme on dit ! Seul souci : elle ne se conserve pas longtemps hors du frigo et vous ne pouvez donc pas la glisser dans votre sac post course si grosse chaleur et/ou grosse distance, croyez-en notre expérience… 😉

Le sérum de Quiton, c’est tout simplement de l’eau de mer filtrée ! Figurez-vous que le plasma marin a une composition très proche du plasma sanguin !
Il permet donc de nous apporter de nombreux oligo-éléments dont notre corps a besoin, dans les bonnes quantités et les plus biodisponibles possibles (je vous parlerais bientôt de « biodisponibilité », c’est important). Bon, l’idée n’est pas non plus de boire la tasse à gogo, l’eau de mer doit quand-même être traitée et diluée au préalable 😉

Je suis persuadée de ses bienfaits pour la préparation sportive mais, comme pour la cryothérapie, mon porte monnaie ne me permet pas forcément de le tester pour le moment. Et puis, je préfère aussi vous proposer des techniques simples et peu chères en priorité.
N’empêche que je suis intriguée…

En attendant, je vous laisse avec les explications toujours aussi synthétiques et claires de @william_kdm.

View this post on Instagram

💧Le SERUM de QUINTON🌊 . Aussi appelé plasma de Quinton ou plasma marin (en référence au plasma sanguin), le sérum de Quinton était encore utilisé par la médecine allopathique jusqu'en 1975. Il s'agit d'eau de mer, captée dans certaines conditions, microfiltrée et ramenée à une concentration moléculaire similaire à celle du plasma sanguin (isotonie). . René Quinton avait mis en évidence des similitudes entre la composition minérale de l’eau de mer et celle du milieu interstitiel et du plasma sanguin. Il en avait déduit que le corps humain pourrait donc profiter des aliments et préparation riches en eau de mer. . Il avait alors démontré l'absence de toxicité de l'eau de mer, et son usage thérapeutique majeur. À l'inverse des médicaments allopathiques, le sérum de Quinton agit comme un régulateur, un accompagnateur des processus métaboliques, en apportant à l'organisme, tous les minéraux et oligo-éléments nécessaires. En ce sens, le sérum de Quinton s'inscrit dans la philosophie naturopathique, à savoir : "d'abord, ne pas nuire", et "guider l'énergie du corps, vers les processus d'auto-guérison". . ✳️Quels effets physiologiques : . ✔️Réminéralisation (apport minéral, sous forme assimilable). Qui va avoir un impact positif sur tous les systèmes. . ✔️Purification du milieu interstitielle. . ✔️Recharge en oligo-éléments, sous leur forme naturelle. On peut aussi mettre en évidence leur action synergique. . ✔️Action infinitésimale, homéopathique, de certains de ses éléments. . #williamkdm #naturopathie #sante #fitness

A post shared by William Kdm (@william_kdm) on

Pour finir, un petit mot « écologie », j’ai bien conscience que les bains sont loins d’être une pratique écologique et je me suis longtemps posé la question de leur utilisation après mon cours sur le sujet.
Mais aussi au final, je me dis qu’ils me permettent de conserver/retrouver la santé et donc de ne pas consommer de médicaments chimiques qui polluent ensuite nos eaux et nappes phréatiques…
Donc je le pratique avec parcimonie et de façon raisonnée (en essayant de réutiliser l’eau au maximum pour arroser les plantes ou laver mes baskets encrassées, par exemple).
Tout est (toujours) une question d’équilibre, c’est un de mes mantras !

A la semaine prochaine pour un sujet tout aussi réjouissant : les massages et automassages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.