Mes petits trucs: lutter contre le gaspillage alimentaire

En complément de mon dernier article un peu fourre-tout qui abordait notamment ce sujet, je  tenais à faire un focus spécifique sur ce sujet qui me tient à coeur dans la vie de tous les jours: la lutte contre le gaspillage alimentaire !

Déchets

Voici une liste de bons plans faciles et presque rigolos et de petits trucs pas forcément contraignants mais qui peuvent vraiment faire la différence !

aujourd-hui-c-est-la-2e-journee-nationale

Tout d’abord, cette idée me vient du thème d’une de mes émissions de radio préféré (On est fait pour s’entendre) justement sur le gaspillage alimentaire cette semaine. Réécoutez là ici, c’est plein de bonnes astuces !

carotte tordue image

Alors voilà ma petite liste:

  • Téléchargez une des applications récemment lancées, comme Checkfood (qui propose notamment de scanner les aliments de votre frigo et leur date de péremption) ou Optimiam (qui joue plutôt sur la géolocalisation).

Lutte-contre-gaspillage alimentaire (1)

  • Dans le même style, on a le site internet Zéro Gachis qui recense les produits commercialisés dans votre ville dont les DLC vont être atteintes bientôt et qui donc sont bénéficient d’une réduction: zéro gâchis + économies !

infographie-gaspillage-alimentaire-fao-10990403yfoyu

  • Justement, attention à ne pas se fier entièrement aux DLC (Date Limite de Consommation) et DLUO (Date Limite de Consommation Optimale), qui ne signifient pas forcément que les produits ne sont plus réellement comestibles mais juste qu’ils ne peuvent plus être commercialisés (DLC) et que leur saveur ne sera probablement plus optimale (DLUO). Seul produit auquel je prête réellement attention à ces dates: les oeufs. Pour le reste, je vous laisse consulter l’article récent de La Ruche qui dit Oui ! sur le sujet.

Lutte-contre-gaspillage alimentaire (2)

  • Ne pas faire de grosses courses (surtout pour les produits frais, les fruits et les légumes) mais privilégier les courses au jour le jour (surtout si vous habitez une grande ville où les supermarchés, bio ou non, sont souvent ouverts tard le soir) ou une fois par semaine et s’en tenir au minimum pour la semaine suivante. D’ailleurs, le mieux est de faire un liste en faisant le point sur votre frigo et vos placards avant. En bref: ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre ! Et puis, vous connaissez déjà Les Gueules Cassées donc faites en sorte qu’ils deviennent vos meilleurs amis !

Lutte-contre-gaspillage alimentaire (1)

  • Il y a bien sûr la possibilité de congeler les aliments ou d’en faire des bocaux (pour les fruits et légumes) mais ça, c’est surtout pour ceux qui ont une cuisine un peu plus grande que la mienne… Idem pour le compost, pour ceux qui ont un jardin (quoique je réfléchis actuellement à le faire sur mon balcon ou à trouver des initiatives communes dans ce sens à Paris/dans mon quartier -je suis certaine que ça existe !-). Personnellement, il me reste mon imagination pour jouer avec les restes et les rendre attractifs pour mes papilles. Pour cela, je vous ais déjà parlé du site Le bruit du frigo ! Sans oublier Disco Soupe, qui vous insipirera vous-même les plus belles soupes… avec des restes (testé et approuvé !).

visuel-campagne-anti-gaspillage-alimentaire

  • Au restaurant, demandez systématiquement un « Doggy bag ». Beaucoup de restaurateurs seront surpris mais peu vous le refuseront et surtout c’est une pratique qui commence à s’étendre, pour mon plus grand soulagement !

lutte contre le gaspillage alimentaire

Voilà voilà. En espérant que ce court article vous aura inspirés. Surtout, n’hésitez pas à me partager vos trucs et astuces !

Très bientôt, un article sur mes trucs et astuces contre le gaspillage d’une manière générale (récupération, DIY -Do It Yourself- et tout ce qui va avec !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.