De retour d’Inde depuis le 23 décembre, la fatigue cumulée et surtout la difficulté à savoir par où commencer mon récit ont fait que j’ai un peu délaissé ce blog, me disant que je ne pouvais faire d’autres articles tant que je n’aurai pas écrit un vrai compte-rendu.

Mais voilà: je me suis résolue à me dire que je peux pas tout dire (je pourrai mais mon carnet de voyage au quotidien ne fait pas moins de 25 pages…) et à vous préparer un petit condensé.

Pour rappel, je suis partie en Inde du 6 au 23 décembre dernier, en mission pour l’association pour laquelle je travaille, dans le but de rencontrer mes collègues, de découvrir les projets et de participer à une course solidaire organisée le 22 décembre: le Run for Inclusion.

Du coup, si je pouvais retenir 10 choses positives de ce voyage un peu particulier…

 

1. La nourriture !!

Je sais, je sais… je suis partie pour travailler mais mes collègues ont aussi vite compris quelle bonne vivante je suis et se sont aussi attachés à me faire découvrir les spécialités indiennes aux mille épices… et les spécialités de chaque ville et région où j’ai pu mettre les pieds (dans l’ordre: Chennai, Hyderabad, Delhi et Jaipur).

Le Thali, un repas indien composé de petits plats avec différentes sauces toutes aussi délicieuses les unes que les autres !
Le Thali, un repas indien composé de petits plats avec différentes sauces toutes aussi délicieuses les unes que les autres !

Bien évidemment, je me suis attachée à comprendre mais aussi à suivre les coutumes et habitudes autour des repas… et notamment celles de manger avec les doigts/mains ! (une façon qui varie d’ailleurs aussi selon les régions)

un-zeste-de-sophie-pihan_inde6
Manger avec les doigts sur une feuille de bananier, j’adore !

2. L’hospitalité et l’accueil

Bizarrement, c’est un aspect auquel je ne m’attendais pas. Non pas que je m’attendais à être mal accueillie car je suis arrivée en Inde avec un esprit complètement ouvert, mais on ne m’avait pas prévenue de cet incroyable hospitalité dont ont fait preuve ceux que j’ai pu croiser… et ces valeurs ancrées dans l’accueil et le respect de l’autre.

J’ai vraiment été impressionnée et je me sens vraiment chanceuse d’avoir pu, grâce à cela, faire de très très belles rencontres dont je me souviendrai encore longtemps…

Vue sur Hyderabad depuis le fort Golconda
Vue sur Hyderabad depuis le fort Golconda
Vue sur Hyderabad du fort Golconda
Vue sur Hyderabad du fort Golconda

3. Le sourire des enfants

Le titre suffit à tout dire… Pendant ces 2 semaines, j’ai du rencontrer des centaines d’enfants sur les nombreux projets d’Aide et Action que j’ai visités. Avec toujours le même sourire sur leur visage, ils illuminent et semblent heureux simplement, sans avoir tous les avantages et les biens matériels qu’ont les enfants de nos pays.

Je sais que cela fait un peu cliché et que c’est facile mais c’est pourtant la réalité. Grâce à tous ces sourires et cette connexion établie avec ces enfants qui ne parlaient pourtant pas ma langue, que je reviens en France reboostée…

un-zeste-de-sophie-pihan_inde5

 

un-zeste-de-sophie-pihan_inde4

4. Les couleurs

La nourriture, les vêtements & bijoux, les habitations & lieux de culte, les paysages… tout en Inde rayonne de couleurs… La vie nous offre une palette tellement énorme de couleurs que j’ai toujours pensé qu’il était vraiment dommage de ne se contenter ici très souvent que du gris, du noir ou du marron.

Je reste d’ailleurs persuadée que la présence physique de couleurs dans notre quotidien a inévitablement une influence sur notre état d’esprit et sur notre façon de penser…

Dans un des nombreux avions pris pendant ce voyage...
Dans un des nombreux avions pris pendant ce voyage…

 5. La culture

Loin d’être venue en touriste dans ce beau pays, je n’ai malheureusement pu que toucher du doigt la richesse culturelle intense qui semble en effervescence à travers tout le pays.

Art, musique, cinéma… c’est un pays en développement à tous les niveaux et que l’on sent bouillonner à ce niveau là aussi !

Les films de Bollywood, même si c’est souvent très exagéré, sont tout-de-même pour moi un exemple. Certes populaire, mais un bel exemple…

un-zeste-de-sophie-pihan_inde1

un-zeste-de-sophie-pihan_inde19
Jaipur – Le Jal Mahal dans le brouillard

6. L’histoire

Riche, multiple, passionnante, inspirante… Il y a beaucoup de mots pour décrire l’Histoire de l’Inde, une Histoire chargée d’influences d’ici et d’ailleurs, de voisins ou de pays plus lointains, qui varie même selon les régions et les Etats… une Histoire que, là encore, je n’ai pu que toucher du doigt étant donné le contexte de mon voyage… mais j’ai tout de même eu la chance d’en avoir un aperçu dans chacune des villes et régions visitées…

un-zeste-de-sophie-pihan_inde10
Hyderabad – Une des Sept Tombes des rois Qutb Shahi
un-zeste-de-sophie-pihan_inde27
Chowmahalla Palace Hyderabad
Amber Fort à côté de Jaïpur... dans le brouillard !
Amber Fort à côté de Jaïpur… dans le brouillard !
India Gate de Delhi
India Gate de Delhi

7. Les projets d’Aide et Action

Le cœur de ma visite ! Et l’occasion pour moi de mesurer à quel point le travail d’Aide et Action en Inde est immense et important, à quel point les gens qui travaillent autour de ces projets sont merveilleux et investis, dépensant une énergie sans pareille au service de cette mission qui nous lie… 

J’ai pu voir par moi-même à quel point ces actions ont un impact définitif à long terme sur la vie des enfants concernés mais aussi sur celle de leur famille, de leur village, de leur communauté… Et sur des thématiques aussi multiples que les migrations, le multilinguisme, la sensibilisation autour du VIH/Sida, l’éducation des femmes et des filles, la formation professionnelle… et j’en passe. De toute façon, une chose est sûre: que ce soit ici ou sur les supports de communication de l’asso, je vous en reparlerai plus en détails !

Le projet Pahal autour des enfants de prostituées à Delhi
Le projet Pahal autour des enfants de prostituées à Delhi
Le projet Mohzi dans le Tamil Nadu, près de Hosur
Le projet Mohzi dans le Tamil Nadu, près de Hosur

 8. La spiritualité

un-zeste-de-sophie-pihan_inde25

Peut-on parler de l’Inde sans aborder ce sujet ? Sans parler de religion, de tradition ?

Bien sûr que non… Car même en temps de voyageuse occasionnelle et, la plupart du temps, loin des visites touristiques qui incluent aussi forcément la visite de lieux de culte, la spiritualité se ressent partout: dans l’atmosphère, dans les relations personnelles et professionnelles, etc.

Pour moi, elle s’est immiscée sans que je m’en rende tout de suite compte mais j’ai pu ressentir son influence au fil de mon séjour, dans le sens où je me suis sentie apaisée et calme (oui, moi !) malgré le rythme de folie imposé par ce voyage…

C’est donc quelque chose de difficile à décrire car très personnel… mais à ne pas négliger !

 

un-zeste-de-sophie-pihan_inde18
Fenêtre sur l’Amber Fort de Jaipur

9. L’enthousiasme et l’optimisme de mes collègues sur le terrain

Comme j’en ai déjà beaucoup parlé, je n’irai pas beaucoup plus loin mais je voulais vraiment en faire un point spécifique car c’est selon moi la recette magique de la réussite des projets d’Aide et Action là bas: leur enthousiasme et leur optimisme sans bornes !

Et c’est aussi la clé de la réussite de ce bel événement que j’ai eu la chance de vivre en direct: le Run for Inclusion.

un-zeste-de-sophie-pihan_inde23

10. Le climat et la diversité des paysages

Là encore, un sujet que je n’ai fait qu’effleurer mais je n’avais pas forcément besoin de partir en touriste pour avoir un aperçu de la variété de paysages que peut offrir cet incroyable pays: tous les voyages en voiture, en avion, en tuk tuk… et même parfois à pied ! -quelle aventurière !- sont toujours (ou presque… Cf. plus bas…) un régal pour les yeux et l’occasion de découvrir.

Pour ce qui est du climat, un petit mot: je suis arrivée avec mes petites idées et préjugés, pensant qu’en Inde il fait toujours bien chaud… mais je me suis rendue compte que là aussi, c’est un peu plus compliqué !

En Inde du Nord notamment, les mois de décembre/janvier/février sont loin de tout cela… j’ai donc eu l’occasion de tester aussi les températures fraîches le matin (mais bon, pas moins de 10 degrés qui se faisaient vite oublier l’après-midi), le brouillard presque opaque toute la journée (ce qui fait que je n’ai pas forcément un souvenir incroyable de Delhi…) qui bloque même le trafic aérien…

un-zeste-de-sophie-pihan_inde15

un-zeste-de-sophie-pihan_inde26

un-zeste-de-sophie-pihan_inde9

 Bon et s’il faut du négatif, je n’en aurai pas 10 mais j’en ai tout de même noté quelques-uns, parce qu’il en faut bien.

1. Le trafic

Ce n’est pas un secret et encore moins un mythe: la circulation en Inde est un peu… anarchique…

C’est le mot qui, je pense, décrit le mieux ce déferlement de tous types de véhicules klaxonnant à tout-va, négligeant clignotants et rétroviseurs… Tout cela fait partie du voyage et du dépaysement mais m’a également valu quelques frayeurs dont je me serai bien passée…

2. La barrière de la langue

Moi qui aime parler, communiquer, échanger, je l’ai parfois mal vécu. Malgré les nombreux efforts de mes collègues pour échanger en anglais, je me suis souvent sentie un peu à l’écart, dans l’impossibilité de participer à certaines conversations. Tout cela est tout fait supportable et compréhensible mais je vous garantis que pour une bavarde comme moi, c’est une épreuve !

Pour le reste, la plupart des indiens parle au moins un peu d’anglais et sinon, comme dans tout voyage, on parvient toujours à communiquer et à se faire comprendre dans la vie de tous les jours.

3. « Pause entraînement »

Je sais, je sais… je suis un peu obsédée… mais je vous garantis aussi que le fait de ne pas pouvoir aller courir pendant quelques temps m’ a coûté… peut-être pas sur le coup car j’étais dans l’ambiance du voyage… mais le retour fut difficile car on perds aussi très rapidement l’endurance et les bénéfices de l’entraînement… En pleine préparation pour le Marathon de Paris en avril, ce n’est pas forcément évident… mais depuis le temps, je suis (largement !) de retour sur les rails et dans mes baskets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.